Tout au long du cycle menstruel, les femmes ont des pertes qui ont différentes couleurs en fonction du stade. Lorsqu’elles sont presque marron à la fin des règles, elles deviennent un peu plus laiteuses pendant la grossesse. Il s’agit d’un phénomène classique que toutes les futures mamans connaissent et ces sécrétions vaginales ont tendance à augmenter jusqu’au 9e mois. Si vous cherchez comment sont les pertes blanches en début de grossesse, vous avez trouvé le bon article.

Certaines pertes peuvent être inquiétantes

Dans la plupart des cas, les pertes sont laiteuses pendant la grossesse, elles peuvent être plus ou moins abondantes, cela dépend du corps des femmes et de leur cycle. Certaines peuvent avoir des pertes un peu plus liquides, elles ont donc l’impression d’avoir uriné dans leur culotte ou d’être mouillées. Ce n’est pas le cas, mais dans certaines situations, il est nécessaire de porter des protections comme pour les règles. Une perte blanche pour une femme enceinte à 8 mois peut toutefois être inquiétante.

  • Lorsque les pertes dégagent une très mauvaise odeur, vous devez en parler avec votre gynécologue. Il pourra réaliser des examens complémentaires.
  • D’autres symptômes doivent aussi vous inquiéter comme les brûlures et si vous avez des rapports sexuels, des douleurs peuvent être au rendez-vous.
  • Les pertes peuvent donc être le signe d’une mycose et il faut la traiter au plus vite.
  • Le changement de la couleur peut aussi être inquiétant, car cet aspect des pertes début grossesse montre une teinte jaune.

Vous ne devez pas attendre que la situation s’améliore, il faut consulter le médecin ou un gynécologue rapidement, il sera le seul à vous proposer un traitement adéquat.

Quelles sont les prescriptions à envisager ?

Cette perte blanche gluante au début de la grossesse n’est donc pas alarmante et il est inutile d’envisager un traitement puisqu’il s’agit de la réaction de votre corps face à ce nouveau-né qui s’apprête à se développer. Il est important de préciser que les médicaments ne sont pas recommandés pendant la grossesse puisqu’ils peuvent avoir un impact plus ou moins dérangeant sur le foetus, les traitements sont donc plus simples et le gynécologue sera le seul à connaître les contre-indications.

Généralement, il faut identifier le germe, cela permet de savoir si un traitement local sera plus intéressant qu’un autre. Il est proposé pendant 10 jours au maximum et un autre examen sera indispensable après cette période, cela permet de savoir si le germe a été éradiqué. Ne soyez toutefois pas inquiète, que ce soit pour des pertes jaunes, blanches ou odorantes, la situation est souvent bénigne. Si vous n’agissez pas, il y aura peut-être des complications, d’où l’intérêt d’en parler à un professionnel de la santé.

Ce n’est pas un signe de grossesse

Vous cherchez comment sont les pertes en début de grossesse, car vous avez un liquide blanc et laiteux qui se retrouve dans vos sous-vêtements. Lorsque les femmes n’ont pas ces pertes au cours de leur cycle, il y a des chances qu’une grossesse soit au rendez-vous. Par contre, nombreuses sont celles qui ont les mêmes symptômes avec cette perte en début de grossesse, mais ce n’est pas le signe d’une fécondation. En effet, naturellement, les femmes peuvent avoir des pertes blanches, jaunes ou légèrement marron à la fin, voire au début des menstruations.

Ce sont surtout les autres signes qui doivent vous alerter, car une perte blanche en début de grossesse n’est pas le seul indicateur à prendre en compte. Vous devez aussi regarder la présence des nausées, les seins gonflés, l’arrêt des règles, voire la sensibilité de la poitrine… Ne soyez donc pas inquiète, car cette perte en début de grossesse est tout à fait normale et vous aurez également un liquide laiteux à la fin, il s’agit du bouchon qui se forme à l’entrée de l’utérus afin de protéger l’enfant de toutes les infections. Généralement, lorsqu’il est évacué, la date de l’accouchement est plus ou moins proche.