Que ce soit pour un suivi classique ou la recherche d’une anomalie, la prise de sang à jeun et boire de l’eau sont deux actes compatibles. Généralement, il est recommandé de ne pas manger et toutes les boissons ne sont pas autorisées par le corps médical. Vous devez donc faire l’impasse sur les sodas, les divers thés ou encore le café, l’eau du robinet sera la seule à être acceptée puisqu’elle n’aura pas d’incidence sur les résultats, ce qui ne sera pas le cas pour les autres substances.

Se préparer pour une telle prise de sang

Lorsque vous êtes fatigué ou s’il y a une suspicion de maladie, de grossesse, le médecin demande des examens compléments et le bilan sanguin est souvent le plus demandé puisqu’il permet de relever quelques carences. Il y a toutefois des conditions à suivre pour que les résultats ne soient pas faussés. Pour cette prise de sang à jeun, l’eau est possible et cela tout au long de la nuit ou même avant de réaliser cet acte.

  • Pendant 8 à 12 heures, vous ne devez pas manger un seul aliment, votre corps doit donc être dépourvu d’ingrédients au cours de cette période.
  • Cela permet de ne pas fausser les résultats, ce qui serait le cas à cause d’un excès de sel ou de sucre par exemple.
  • Vous ne devez pas fumer pendant cette même période et vous ne devez pas boire diverses substances comme les thés, le café, les sodas, les eaux aromatisées…
  • L’eau n’aura pas tendance à perturber les lipides ainsi que les glucides dans votre corps.

Généralement, le médecin aura la possibilité de vous proposer quelques conseils pour que cette prise de sang se déroule dans les meilleures conditions.

Quelles sont les analyses concernées par le jeûne ?

Généralement, c’est le médecin qui doit vous renseigner concernant le jeûne, car toutes les analyses ne sont pas concernées par cette restriction. Vous pourrez dans tous les cas boire de l’eau comme vous le souhaitez, mais les repas ne seront pas acceptés pour le calcium, le phosphore, la glycémie, l’insuline, le C peptide, la HGPO, la LDL, HDL ou encore le cholestérol et les triglycérides ainsi que l’apoprotéine A ou B. Le test diabète gestationnel à jeun est aussi recommandé, cela permet d’avoir des résultats fiables qui ne sont pas faussés par un éventuel repas. De ce fait, si vous devez réaliser la prise de sang le matin, vous ne devrez pas prendre votre petit-déjeuner.

Il est toutefois recommandé de suivre les recommandations du médecin, il est le seul à vous renseigner avec précision sur le déroulement de la prise de sang. Il pourra également vous aider si toutefois vous êtes de nature stressé, car cela peut également avoir une incidence sur les résultats.

D’autres précautions sont à prendre en compte

S’il faut arrêter le tabac et les repas avant la prise de sang, ce n’est pas le cas pour les médicaments. L’objectif de cet examen complémentaire consiste à vérifier l’efficacité des molécules ou encore les éventuelles carences. Vous ne devez donc pas changer vos habitudes, il faut seulement supprimer les comportements qui peuvent fausser les résultats comme le tabac, l’alcool, les boissons sucrées… Pour cette prise de sang à jeun, boire eau est tout à fait possible que ce soit chez les adultes ou les enfants sauf mention contraire du médecin.

Si vous avez tendance à stresser pour cet examen à cause de la vue du sang ou encore de l’aiguille, l’infirmier aura la capacité de vous rassurer. Il est donc inutile de compenser cette crainte avec de la nourriture, une cigarette… Comme cela n’est pas autorisé, les patients ont tendance à stresser à outrance et il est possible d’avoir une prise de sang à domicile. Cela vous évite de vous déplacer, vous êtes dans un endroit familier et cela peut vous rassurer, mais les frais ne seront pas pris en charge par la Sécurité sociale.